Aquitanisphère, l'urbanité, notre bien commun.

Retour au portail aquitanis.fr

RSE Axe 3 Bien-être et
considération
des habitants

Les Sécheries en fête

Les habitants du Parc habité des Sècheries à Bègles ont fêté la musique, la biodiversité et l’arrivée de l’été le 22 juin dernier.

Aujourd'hui bien installés dans leur quartier, les habitants du Parc habité des Sécheries à Bègles se sont retrouvés le 22 juin dernier pour le Bal des Sécheries, un grand moment festif placé sous le signe de la musique et de la biodiversité. Au programme de cet évènement participatif soutenu par aquitanis, aménageur du site et Deux Degrés, l'agence d’urbanisme chargée de la médiation avec les habitants : un concert de Toto et les Sauvages avec bal pour petits et grands, un pique-nique, un troc de plantes et un atelier de fabrication d’abris à chauve-souris.

Le Projet urbain du Parc habité des Sécheries (Zac Quartier de la Mairie de Bègles) lancé en 2011 par aquitanis est basé notamment sur la conviction qu’il est possible d’inventer de nouvelles manières de vivre à la ville, à la fois bien chez soi et bien ensemble. Cette nouvelle vision de l’habitat est rendue possible par un aménagement du site qui favorise la convivialité au cœur d’un écrin de verdure et par des locaux mutualisables dans chaque programme de logements.

Rappelons que ce projet original et très innovant a été construit (et a été tenu !) sans image, ni plan masse, ni prescriptions urbaines et architecturales, mais à partir d’un « cahier fondateur », un socle d’intentions inspirées de références urbaines et sociales, de témoignages, de débats et guidées par les aspirations des futurs habitants.

Cette démarche participative co-construite a remis au cœur du processus d’aménagement, à la fois le paysage/le rapport à la nature, l’habiter/la qualité et les possibilités d’usage. Le Parc habité des Sécheries n’a pas été livré clés en main, il a été donné à finir et à vivre à ses futurs occupants. Le Bal des Sécheries du 22 juin dernier constitue une belle illustration de cette volonté.

Toutes photos : Julianne Huon/Deux degrés

 


(mis à jour le 26 juin 2019)

Partager

  • facebook
  • twitter
  • linkedin
  • googleplus
  •