Aquitanisphère, l'urbanité, notre bien commun.

Retour au portail aquitanis.fr

VIM (Villa Métropole)

Evoluer ensemble

Logements sur pilotis - 14 lofts/plateaux évolutifs configurables par l'habitant avec jardin partagé

Bordeaux - La Bastide

 

> REPERES

14 logements évolutifs en locatif PLS de 105 m²

Vim Ciel : plateau de 81 m² + grenier isolé de 23 m² + terrasse/pergola

Vim Terre : plateau de 81 m² + pièce fermée/ajourée de 25m² sur jardin

Loyer : 790 €/mois (hors charges)

Maître d'ouvrage aquitanis

Maître d'oeuvre Atelier provisoire architectes

 

> SITUATION

 

> SYNTHESE  Le projet singulier en ce lieu

Matérialité

  • 14 logements sur pilotis en zone PPRI
  • Structure élémentaire pour accueillir des logements évolutifs
  • Plan libre cloisonné par les occupants
  • Jardin partagé pour planter et récolter ensemble

Idéalité

Un lieu repère  pour le territoire

  • Compétence habitante
  • Habitat essentiel
  • Présence de l’eau comme une donnée naturelle

 

> PROGRAMME

Vivre à sa Mesure !

Il était une fois un projet qui s’est construit en acceptant les impératifs de la nature dans ce quartier paisible de la rive droite de Bordeaux. Au départ, les caprices possibles d’un fleuve, la Garonne, et des risques d’inondations tant que les digues ne sont pas encore renforcées.

A l’arrivée, un habitat qui prend de la hauteur pour se faire protecteur, qui se pose sur des pilotis et propose à ses habitants une nouvelle manière de vivre.

Un grand plateau à organiser selon son mode de vie, des espaces en plus à investir selon ses goûts, en haut ou en bas selon les logements, un jardin extérieur à partager, des voisins avec qui inventer…

Et surtout un habitat dont on est vraiment acteur comme si on en était le propriétaire mais sans le poids financier de l’accession !

CRÉER SON LOGEMENT

Vu de l’extérieur, rien ne laisse penser ce que l’on va découvrir en y rentrant. Une façade aux lignes simples et claires, du bois et du béton blanc.Niveau rue, à l’abri des pilotis, la place pour rentrer les voitures et des escaliers qui desservent deux logements par niveau.

270 ambiances possibles par appartement

Derrière la porte de chaque logement, un plateau de 81m2 inondé par la lumière de la rue d’un côté et du jardin de l’autre. À l’exception de la salle de bain dont la place est fixée à l’avance, rien n’est prédéfini dans l’espace et chaque famille crée son appartement en choisissant parmi les possibilités offertes par le projet. Et comme la vie n’est jamais figée, au gré de l’évolution des habitants, le logement peut changer de configuration !

+ Les équipes d’aquitanis et les architectes sont là pour accompagner les habitants dans la définition de leur futur logement lors d’ateliers : emplacement des grandes fonctionnalités (faire la cuisine, dormir, s’isoler, se réunir…) sur le plateau, choix de la typologie (loft d’un seul tenant, très grand 2 pièces, 3 pièces), cloisonnement des espaces (cloisons pleine hauteur, cloisons demi-hauteur meubles…). Et pour tester les différentes solutions, une maquette du projet VIM à manipuler attend les futurs locataires !

 

CHOISIR SON EXTENSION

Des logements à extension, des espaces à conquérir

Mais la visite n’est pas finie ! Chaque loft dispose, en plus de son plateau, d’un espace en « haut » ou d’un espace en « bas » privatif.

8 logements bénéficient d’un accès à un espace grenier de 23m2, véritable pièce supplémentaire fermée et isolée. Elle s’ouvre par une baie vitrée sur une pergola et une terrasse de 52m2. Des jardinières à planter séparent des voisins.

Selon les envies et la situation familiale, les arrivées de fluides étant prévues, le grenier peut être cloisonné, devenir une chambre supplémentaire, ou même un studio avec salle d’eau pour un adolescent.

6 logements profitent d’une pièce en rez-dechaussée fermée par des cloisons ajourées et intimiste de 25m2 ouverte sur le jardin collectif. Son sol en bitume permet dès aujourd’hui d’y installer un atelier bricolage ou mécanique, un cellier, une pièce de jeu…

Demain, lorsque la Garonne sera canalisée par des digues renforcées, il sera possible de disposer d’une nouvelle surface habitable et des pièces à vivre supplémentaires (studio pour jeunes adultes ou personnes âgées…).

 

Des espaces partagés

A VIM, c’est chacun chez soi mais c’est aussi la possibilité de créer du lien avec ses voisins. Notamment en imaginant avec eux ce que sera le jardin collectif à l’arrière du bâtiment : détente, espace pique-nique/ barbecue, potager, verger… L’énergie collective sera sans doute source de nouvelles solidarités et d’usages partagés à inventer.

Une démarche participative

Contrairement à un logement classique, où l’on vient poser ses meubles quand il est prêt, VIM permet de s’impliquer en amont, lors de temps de rencontre avec le bailleur et les architectes, entre les futurs habitants pour la définition de son logement bien sûr mais aussi pour imaginer les usages et le fonctionnement du jardin collectif, pour participer ensemble à des ateliers « bricolage » pour faire soi-même évoluer son logement… Dès la mise en chantier, le locataire vivra une expérience d’habitat particulière !

A savoir : VIM est un clin d’œil aux Villas Métropole construites dans les années 1950 par le designer/architecte Jean Prouvé qui s’est intéressé à un habitat très simple mais résistant, offrant aux habitants un confort essentiel et un volume libre à inventer.

Il a ainsi développé des idées constructives innovantes, peu onéreuses et reproductibles en série pour répondre aux besoins de reconstruction de l’époque.

Architecture : L’Atelier Provisoire

Cette coopérative d’architectes, installée également sur Bordeaux Bastide collabore régulièrement avec aquitanis pour inventer d’autres modes d’habiter.

Mention au Prix d’architecture de la Ville de Bordeaux - Biennale Agora 2014 pour le programme Echop dont VIM est le prolongement.

 

 

 

Vue des terrasses de VIM Ciel.

Laurent Vilette, architecte du projet (Atelier Provisoire) ainsi que les équipes de gestion d'aquitanis accueillent les nouveaux habitants. Nous sommes ici dans l'espace « grenier » de VIM Ciel, une pièce complémentaire à usage non déterminé (et à aménager soi-même) de 23 m² ouvert sur une terrasse.

Grenier isolé à l'étage de 23 m² / VIM Terre

Depuis la présentation publique du projet en février 2016 au 308 - maison de l’architecture Aquitaine, plusieurs familles volontaires se sont engagées dans ce projet hors du commun.

Une expérience d’habitat très particulière qui s'est poursuivi avec l'emménagement des habitants en février 2017.

Présentation publique du projet en février 2016. A noter la maquette de VIM qui servira par la suite "d'outil de travail" aux habitants. Elle leur servira en effet de support pour tester différents modes de cloisonnements et ainsi imaginer plusieurs configurations pour leur futur logement (voir photos ci-dessous).

A la différence d'un logement « classique » dans lequel on vient poser ses meubles lorsqu’il est prêt, VIM a permis aux habitants de s’impliquer en amont du projet lors de temps de rencontre et d’échanges avec les équipes d’aquitanis et les architectes de l’Atelier Provisoire.

Ensemble, ils ont pu définir la configuration de leurs logements (cloisonnement des espaces, choix de la typologie : loft d'un seul tenant, très grand deux pièces, trois pièces ...) mais aussi imaginer les usages et le fonctionnement de la résidence, de son jardin collectif … Leur compétence habitante a pu également s’exprimer au travers d’ateliers « bricolage » pour faire évoluer soi-même son logement.

Imaginé avec les architectes de l’Atelier provisoire avec qui aquitanis collabore régulièrement pour inventer d’autres manières d’habiter (BEN à Pessac, Echop’ à Bordeaux-Bastide …), VIM constitue une nouvelle piste d’évolution en matière de logement pour tous.

Cette expérience inédite vient nourrir d’autres projets de l'Office public de l'habitat de Bordeaux Métropole sur l’agglomération.

Ateliers avec les habitants, les architectes et les équipes d'aquitanis

 

 

voir sur la carte

Partager

  • facebook
  • twitter
  • linkedin
  • googleplus
  •