Aquitanisphère, l'urbanité, notre bien commun.

Retour au portail aquitanis.fr

Les Aubiers

Produire ensemble

Ferme urbaine sur dalle

Bordeaux

persp ferme 1 persp ferme 2 jardins ouvriers jardins ouvriers 2 quartier Les Aubiers

Ferme urbaine

Bâti en 1971 au coeur d’un quartier qui a vu le jour autour du lac artificiel situé au nord de l’agglomération bordelaise, les Aubiers comptent aujourd’hui environ 3000 habitants en logements sociaux.

Il s’agit de la première clairière avec le Lauzun de l’urbanisation de Bordeaux Nord imaginée par A.H Triaud dans les années 60. Cinquante ans plus tard, Ginko constitue la troisième clairière. Si le tram relie à la ville et entre eux tous ces îlots habités, le dernier né est paré des vertus contemporaines de l’écoquartier questionnant alors l’identité des lieux habités des Aubiers : sommes-nous modernes nous qui ne sommes pas un écoquartier, sommes-nous cette ville désirable d’aujourd’hui ?

Le site des Aubiers héberge de longue date des jardins partagés, lieux de labeur pour producteurs de légumes émérites. Sur le site de Ginko de nouvelles parcelles vont être mises en culture. De manière radicante le jardinage pousse ses racines.

En proposant d'implanter une « Ferme urbaine » d’envergure, nous proposons de constituer une forme de coopérative agricole qui se mettra en résonnance avec le projet porté par la commission de Bordeaux Métropole « économie maraîchère de proximité et circuit court ».

Avis de sourcing (appel à manifestation d'intérêt)

Aquitanis, avec les partenaires du projet urbain porté par la Ville de Bordeaux, a engagé une réflexion sur l'expérimentation d'un espace agricole au cœur du quartier des Aubiers. Dans ce cadre un avis de sourcing (appel à manifestation d'intérêt) est lancé pour préparer une consultation par appel d'offres pour choisir un groupement architecte, paysagiste, médiateur, prestataires de services...

Le quartier des Aubiers à Bordeaux compte environ 3000 habitants pour 1000 logements sociaux où l'on constate une certaine précarité sociale et un accès difficile à des produits alimentaires de qualité.

Dans ce contexte, le projet d’une ferme urbaine vise à être à la fois vecteur de lien social et à apporter des éléments de réponses aux enjeux alimentaires et environnementaux du territoire.

Le projet a une dimension très expérimentale qui représente à la fois un défi, complexe et risqué, mais aussi une véritable opportunité d’implanter un système de production adapté à un contexte très urbanisé. Ce site d’agriculture urbaine peut devenir un véritable laboratoire d’innovations socio-économiques, avec un fil conducteur : construire un système alimentaire local et durable.

Le projet doit être un projet partagé pour qu’il soit accepté par les habitants. Il ne s’agit donc pas de leur présenter un programme défini à l’avance qui leur laisserait une faible marge de manœuvre mais de le concevoir avec eux en tenant compte des invariants fixés par aquitanis :

  • Les habitants coproduisent et co-construisent le projet

  • A terme, la culture, la gestion des espaces et la distribution de la production doivent être économiquement viables, soutenus et portés par une association de locataires ou par un collectif 

  • L’entretien de la production sera respectueux de l’environnement (bio).

  • Le projet devra comprendre un espace de production collectif et un espace de jardin partagé

Ainsi, aquitanis s'apprête à lancer, après avis de sourcing, un appel à projets pour recruter une équipe pluridisciplinaire (architecte paysagiste, médiateur, prestataire de services …) qui saura accompagner son déploiement en tenant compte de deux éléments cruciaux identifiés pour sa réussite :

1/ La co-construction avec les habitants pour permettre l’émergence d’un collectif

Une ferme urbaine dans le quartier ne peut être viable sans des habitants qui se saisissent pleinement du projet. Construire avec les habitants ne s’improvise pas et pour respecter les invariants, il est nécessaire de faire appel à une équipe pluridisciplinaire qui pourra faire émerger un collectif pour gérer la ferme.

2/ La détermination des modes de gestion et de distribution de la production pour assurer la viabilité économique du projet

Les équipes qui répondront à l’appel à projets devront faire preuve de leur expertise dans ce domaine. Les habitants devront être associés à la réflexion sur les modes de gestion des espaces et de distribution de la production à retenir.   

Pour en savoir plus et répondre, rendez-vous sur www.marchesonline.com via le lien suivant :

http://www.marchesonline.com/appels-offres/avis/equipe-pluridisciplinaire-architecte-paysagiste-medi/ao-7197199-1

Réponse avant le 31 mars 2017.

 

 

voir sur la carte

Partager

  • facebook
  • twitter
  • linkedin
  • googleplus
  •