Aquitanisphère, l'urbanité, notre bien commun.

Retour au portail aquitanis.fr

GHI

Voir plus grand ensemble

Régénération de 3 bâtiments

Bordeaux Grand Parc

GHI / Diane Berg

 

530 logementsrépartis sur 2 barres (R+15) de 225 logements chacune et une plus petite (R+10) de 80 logements + construction de 8 logements sur le toit

12 mois d’étude 20 à 30 mois de travaux

61 000 € investis par logement Coût d’opération : 32,39 millions € avec un accompagnement financier de Bordeaux Métropole de 6,2 M€.

Maître d'ouvrage aquitanis

Maîtres d’œuvre Lacaton & Vassal associés à Frédéric Druot et Christophe Hutin

Ce qui n’aurait pu être « qu’une opération de réhabilitation » d’un bâtiment des années 1960 est pris à « bras le corps » dans toute la complexité d’un projet politique, urbain, social et technique. Le projet part de l’occupant des lieux pour venir augmenter sa réalité habitante par l’adjonction de vingt à trente mètres carrés par logement de jardin d’hiver offrant de l’espace en plus et favorisant un réglage bio-climatique de logements quasiment tous traversants.

GHI, une opération hors normes

Respectant le « déjà-là » et la personne, partant des intérieurs, la requalification des résidences Gounod, Haendel et Ingres propose de nouvelles qualités par adjonction d’espaces extérieurs privatifs. Il optimise les dimensions, la lumière, les vues et le confort des appartements, sans modifier l’organisation structurelle existante dans le respect du label UNESCO.

L’équipe Lacaton & Vassal architectes propose d’augmenter la surface de tous les logements en les prolongeant par des jardins d’hiver et des balcons de 3m80 de profondeur. Ces extensions sont réalisées sur les façades longitudinales, orientées sud, pour les logements traversants des barres H et I et sur les deux façades pour le bâtiment G grâce à la construction d’une charpente métallique extérieure.

Greffées, sur 15 étages, aux façades existantes, ces structures extérieures dote chaque logement d’environ de 25 à 40 m2 supplémentaires offrant ainsi la possibilité, comme dans une maison, de vivre à l’extérieur tout en étant chez soi. Véritables jardins d’hiver, elles permettent un réglage bioclimatique des températures et font évoluer la performance énergétique globale des bâtiments au-delà de l’objectif BBC rénovation sans aucun ajout de produit isolant sur cette façade-là.

Par ailleurs, d’autres interventions sont également prévues : agrandissement des salles d’eau, création d’ascenseurs extérieurs, et réalisation d’une dizaine de T6 et de 8 T5 en duplex en dernier niveau. Les travaux dureront de 20 à 30 mois.

 

Une transformation en site habité

L’un des défis de cette métamorphose consiste à être réalisée en site occupé avec des locataires qui demeurent chez eux pendant les travaux. À cet égard, information, concertation, prévention des nuisances sont plus que jamais incontournables.

 

Le projet GHI

 

Au-delà des extensions par le jardin d’hiver, plusieurs interventions seront menées pour améliorer le confort des locataires.


 

En savoir + :

Suivre l'actualité de GHI sur www.ghi-aquitanis.fr

Télécharger le guide de chantier, cliquez sur l'image ci dessous :

 

 

Voir le film sur le projet GHI, cliquez sur l'image ci-dessous :

 

Télécharger la plaquette collection esprit des lieux, cliquez sur l'image ci-dessous :

 

voir sur la carte

Partager

  • facebook
  • twitter
  • linkedin
  • googleplus
  •