Aquitanisphère, l'urbanité, notre bien commun.

Retour au portail aquitanis.fr

BEN

Faire évoluer ensemble

9 logements collectifs modulables

Pessac

Intérieur logement

> REPERES

9 logements évolutifs collectifs en locatif social

Maître d'ouvrage : aquitanis

Maître d'oeuvre : Atelier provisoire architectes

> LE PROJET

Sur ce site d’habitat social dans la commune de Pessac un projet de densification de quelques logements vient compléter l’offre d’aquitanis. Le procédé constructif industrialisé sylvania permet de venir réaliser, avec plus de respect des lieux, un unique bâtiment en structure bois/béton. La parcelle est remarquable en limite immédiate d’un ensemble boisé, véritable poumon vert du site et bien commun des habitants des lieux. La négociation avec les riverains, nos locataires, et la collectivité locale nous a permis de nous accorder sur une approche respectueuse et de nous dire ensemble qu’il fallait là, accueillir quelques familles de plus. Délicate opération que de s’accorder avec un espace naturel boisé et une occupation humaine, bien installée, attachée à cet espace qui qualifie l’ensemble du site d’habitat. La matérialité du projet devait, avec amabilité et beaucoup de délicatesse, tirer le meilleur parti de l’emplacement : tutoyer les arbres et être à l’abri.

Les baies vitrées, les plus grandes possibles de tous les séjours, effacent les limites entre le dedans et le dehors : les arbres rentrent dans les logements. La façade principale du bâtiment devient alors une immense baie vitrée ; l’essentiel est là. L’aménagement intérieur découle directement de la solution constructive. La disposition des blocs sanitaires et l’emplacement de la cuisine laissent une totale fluidité à l’espace situé le long de la façade principale. Les pans de verre rythment tous les parcours, la nature est omniprésente, on ne s’en écarte que pour s’isoler dans les chambres.

Mais être logé en ce lieu n’était pas suffisant pour en intégrer l’identité et participer de la préservation de sa valeur naturelle partagée par les habitants déjà là. Sur un tel site, l’hypothèse que nous formulons est qu’habiter ici exige un investissement hors du commun des futurs occupants. BEN offre donc des plateaux libres configurables au gré des futurs occupants, modulables et évolutifs au fil des occupations successives. Des rails au plafond et au sol permettent d’installer cloisons ou rideaux séparatifs, de réaliser ainsi la partition des espaces entre l’intimité nécessaire et l’ouverture aux arbres. Si l’occupant n’est pas bricoleur notre régie ouvrière peut réaliser les travaux à la demande.

Le vrai luxe peut aussi être obtenu à moindre frais et sans porter atteinte au paysage. Une relation privilégiée entre le dedans et le dehors, une transparence qui n’enlève rien à l’intimité, une authentique qualité des espaces intérieurs, découlent d’une recherche de légèreté et de l’emploi judicieux de matériaux simples et de la prise en main par l’occupant de la configuration de son espace.

BEN, un petit immeuble qui pousse dans un site arboré et des occupants qui, avec leurs logements, réalisent le rêve enfantin de la cabane bricolée au creux d’un arbre.

 

> BEN : ESSENTIEL, EVOLUTIF, ENVIRONNEMENTAL, ECONOMIQUE

BEN est un programme expérimental d’"habitat essentiel" dont l’une des ambitions est de donner à l’habitant la possibilité d’agir directement sur la configuration de son cadre de vie.

Aquitanis s'est engagé dans une démarche innovante destinée à offrir plus qu’un simple logement à savoir, un habitat adapté aux défis de notre société. L'Office public de l'habitat de Bordeaux Métropole explore ainsi en divers lieux de l’agglomération bordelaise, des pistes d’évolution de l'habitat destinées à nourrir par la suite d’autres projets.

A Pessac, BEN, ensemble résidentiel de 9 logements locatifs sociaux, est l'un de ces lieux. Il décline à sa manière les trois axes qui signent les projets expérimentaux d’aquitanis : habitat essentiel, pouvoir d’agir des habitants et présence de la nature en ville.

 

 

Issu du système constructif modulaire à ossature bois sylvania (procédé mis au point par aquitanis et les architectes de l'Atelier Provisoire), BEN est un bâtiment frugal et low-tech qui va à l’essentiel : un schéma structurel ultra-simplifié et des logements livrés sous la forme de "plateaux" nus.

A l'exception de la cuisine, de la salle d’eau et des sanitaires, les pièces de vie ne sont pas définies dans l’espace. C'est à l'habitant de configurer lui-même son logement au moyen d'un jeu de cloisons en bois repositionnables. En fonction des besoins, de l'évolution de la cellule familiale ... les logements peuvent ainsi évoluer en faisant simplement déplacer les cloisons. Il existe à ce titre un choix varié d’options de cloisonnement produisant des typologies différentes : du T1 au T4, sans oublier bien sûr, la dimension "loft" d’origine qu'il est possible de conserver.

 

Ci-dessus : des lisses en bois fixées au plafond (constitué d'une dalle en béton brut) assurent le positionnement des cloisons et ainsi, la définition des pièces en fonction des besoins de l'habitant, de la taille de sa famille ...

 

De par cette conception, BEN forme un ensemble bien moins coûteux que d’autres types de programmes d’habitat plus "traditionnels". Compact et bien orienté, il offre par ailleurs des performances thermiques très intéressantes (bâtiment bioclimatique). Et c’est en plus un projet "durable" qui fait appel à des matériaux biosourcés d’origine locale (structure en bois filière Pin des Landes).

 

BEN accorde par ailleurs une importance particulière à la "compétence habitante". A la différence d’un logement classique, dans lequel on pose ses meubles quand il est prêt, BEN a été pensé en amont de sa construction par ses futurs habitants à l’occasion de temps de rencontres, d’échanges et de dialogue avec les architectes de l’Atelier Provisoire et les équipes d’aquitanis. Ensemble, il a ainsi été possible de définir les logements mais également le fonctionnement et les usages de la résidence.

Ci-dessus : présentation de la maquette de BEN aux futurs habitants par les équipes d'aquitanis et les architectes de l'Atelier Provisoire. A noter que l'évolutivité du logement et la "compétence habitante" sont des notions que l'on retrouve également dans le Projet VIM à Bordeaux-Bastide. Une opération expérimentale de 14 "lofts évolutifs" réalisée avec le concours de l'Atelier Provisoire.

 

BEN cultive une relation privilégiée avec les espaces environnants et notamment un bois planté de chênes situé à proximité. Par ses dimensions, son insertion dans le site et son orientation, BEN respecte un "déjà-là" formé d’un ensemble de trames vertes et de chemins de traverse propres à ce secteur de Pessac. Le paysage arboré constitue d’ailleurs la qualité première des logements. Ceux-ci disposent d’espaces de relation à l’extérieur qui peuvent être associés à la surface habitable en prolongement des séjours. A noter que cet espace remarquable en lien avec les résidences alentour - dont le programme Les Bengalines d’aquitanis - est ouvert à tous les habitants du quartier.

Enfin, pour garantir un environnement privilégié propice à la détente et au bien-être, la voiture n’a pas sa place à proximité immédiate de BEN. C’est pourquoi, à la différence de nombreuses autres résidences, BEN ne dispose pas de parking en pied d’immeuble. L’ensemble du stationnement a cependant été mutualisé dans un espace partagé dédié à cet usage situé à 100 mètres de la résidence.

BEN : Prix spécial du jury agora 2017

Le jury du prix d'architecture d'agora 2017, co-présidé par les architectes Kersten Geers et Eric Lapierre, a récompensé aquitanis et atelier provisoire architectes pour le projet BEN en lui attribuant le prix spécial Agora. Il a souhaité mettre en avant ce projet pour son caractère durable caractérisé par sa simplicité et son économie de moyens.

 Le jury 2017

voir sur la carte

Partager

  • facebook
  • twitter
  • linkedin
  • googleplus
  •