Retour au portail aquitanis.fr

RSE Axe 4 Dynamique des territoires et respect de l'environnement

Un partenariat pour une résidence intergénérationnelle dans la ZAC Cœur de Ville au Haillan

aquitanis (avec sa filiale axanis) et le Groupe de développement territorial REALITES, accompagnés des agences Sophie Delhay Architecte et Atelier Palimpseste Paysagiste, ont été désignés lauréats de l’appel d’offre, lancé par la Fab (La Fabrique de Bordeaux Métropole), aménageur de la ZAC Cœur de ville dans le cadre du programme « Habiter, s’épanouir : 50 000 logements accessibles par nature ».

 

 

Pour ce premier îlot, cette consultation prévoit la conception-réalisation d’une résidence intergénérationnelle à dominante séniors avec une offre diversifiée d’habitat (libre, social, accession sociale) et l’intégration d’une Maison d’Assistantes Maternelles.

Ce projet initie la mutation du centre-ville pour y créer un projet d’aménagement résolument tourné vers l’habitant et répondant aux problématiques urbaines suivantes : produire des logements accessibles pour tous les habitants, pensés pour eux. Redynamiser et créer des activités et services à proximité des lieux de vie.

 

Un lieu pour vivre ensemble, un espace de vie pour chacun

Adapté aux habitants, le projet offrira environ 80 logements modulaires du T1 au T4, pour la majorité destinée aux séniors dont 30 % de logements sociaux. Au cœur d’une résidence intergénérationnelle, ce projet propose des espaces pensés et conçus pour les aînés afin d’éviter l’isolement.

« C’est pour sa capacité à comprendre les enjeux stratégiques et à proposer une mixité d’usages appropriée que l’alliance aquitanis et REALITES a été retenue par le jury. Notre ambition commune est de réussir l’animation, l’attractivité et le rayonnement de ce premier îlot du projet Cœur de Ville », indique Christophe NOEL, Directeur Général Délégué Nouvelle-Aquitaine REALITES.

 

• Des logements modulaires

Le concept des logements repose sur l’imbrication de pièces carrées identiques de 13m² modulaire. Ce principe, lauréat de l’Equerre d’Argent 2019, offre pour chaque habitant la liberté de personnaliser et d’aménager son logement en fonction de ses besoins.

 

• Un espace animé pour fédérer

Localisé en rez-de-chaussée de l’îlot central, un espace partagé de 80 m² (bibliothèque, cuisine partagée, etc.) sera laissé à la libre utilisation des futurs usagers, entourée par l’association Logéa, accompagnant les séniors, qui aura pour mission complémentaire de développer des dispositifs polymorphes innovants qui s’inscrivent dans le parcours de vie des habitants, notamment pour prévenir du risque de perte d’autonomie et pour lutter contre l’isolement.

 

• Des extérieurs à partager

Chaque bâtiment disposera d’une terrasse partagée et d’espaces aménagés, permettant la rencontre des voisins-habitants. Une partie du mobilier sera conçue à base de matériaux de réemploi issus de filière locale.

 

Une architecture novatrice signée

Composé de trois bâtiments, le projet de 5 160 m² revêt plusieurs facettes.

Côté nord-est, des façades élancées offrant des vues sur le parc de Bel Air avec des appartements aux extérieurs généreux.

Côté sud-ouest, un épannelage décroissant d’immeubles collectifs en gradin ainsi que des échoppes avec leurs jardins privatifs.

« Le principe modulaire de l’opération se décline selon une multitude de situations, et crée une grande diversité de typologies. Les logements sont adaptés à tous les âges, sans différenciation entre familles, étudiants et séniors. Cette mixité est stimulée par de grandes terrasses partagées sur les toits, accessibles par une ascension ludique des gradins de chaque immeuble par escalier, ou plus directement par ascenseur ». Sophie Delhay, Architecte¹

 

L’association complémentaire d’un opérateur privé et d’un Office public de l’habitat

Afin de permettre à chaque partenaire de répondre aux attentes de leurs publics tout en portant l’ambition de mixité de palier², REALITES et aquitanis constituent une société commune dédiée à la coréalisation de l’opération.

« Ce projet traduit la convergence et la complémentarité de nos raisons d’être à travers chacune de nos missions. Nous avons veillé à ne pas mettre les résidents dans des cases, que ce soit par rapport à leur âge ou à leur ressource. Cet équilibre tient par l’architecture et le paysage, l’imbrication des logements au sein des bâtiments et l’accompagnement de proximité dans la durée. Ainsi, la densité produit des valeurs positives de rencontre, de partage et de sollicitude », explique Irène SABAROTS, Directrice générale adjointe - Directrice Patrimoines d’aquitanis.

Ce montage apporte plusieurs avantages :

  • Hybridation des compétences entre maîtres d’ouvrage pour pousser les curseurs de l’innovation de projet
  • Constituer une alternative pertinente à la multiplication des opérations en VEFA pour le logement social
  • Mener à bien un projet global cohérent quelles que soient les catégories de logement (locatif social, accession libre et sociale)
  • Concrétiser l’idée de la mixité de palier

Cet engagement pour construire autrement se concrétise aujourd’hui par la signature des accords de co-promotion entre REALITES et aquitanis, pour la réalisation de cette opération structurante pour le territoire.

 

¹ L’agence Sophie Delhay Architecte est reconnue pour ses compétences dans la conception de la cellule du logement. Elle a notamment reçu l’Équerre d’Argent 2019, le grand prix AMO 2019 ainsi le Grand Prix du congrès HLM 2019 pour son projet Unités à Dijon.

² Définition mixité de palier : Cohabitation intra-ilot entre des locataires du parc social et des accédants.

Retrouvez le communiqué de presse en cliquant ici.

Illustration : agence Sophie Delhay Architecte


(mis à jour le 05 novembre 2020)

Partager

  • facebook
  • twitter
  • linkedin
  • googleplus
  •