Retour au portail aquitanis.fr

RSE Axe 4 Dynamique des territoires et respect de l'environnement

Un chantier exemplaire

La friche urbaine de la Zac Pont Rouge à Cenon pilotée par aquitanis fait l’objet d’un chantier de dépollution jugé « exemplaire » par l’ADEME.

De 2011 à 2013, l’ADEME Aquitaine (Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie) a lancé des appels à projets pour accompagner la dépollution de friches situées en zones urbaines. Parmi les lauréats : la friche urbaine de la Zac Pont Rouge, un espace de 11 hectares autrefois occupé par des garages, des stations-service, des abattoirs …

 

Vue d'une partie de la Zac Pont Rouge à Cenon (mai 2014).

 

Le secteur ayant pour vocation d’accueillir à la fois de l’habitat, de l’activité commerciale, des services et équipements publics, aquitanis a engagé à partir de 2012 des travaux de dépollution avec l’aide d’ArcaGée, bureau d’études spécialisé en sites et sols pollués, et le soutien de l’ADEME qui qualifie aujourd’hui cette opération de « chantier exemplaire », car le traitement des terres polluées y est effectué sur site. Cela signifie qu’elles sont traitées par îlots après excavation dans une installation présente sur place.

 

 

Depuis 2012, l’espace « habitat » aménagé par aquitanis sur 3 hectares fait l’objet de travaux de dépollution par biodégradation d’hydrocarbures et d’huiles sur site via des biotertres.

 

Si le procédé demande du temps (12-18 mois), il est en revanche moins impactant pour l’environnement (bilan carbone important lors du déplacement des terres par camions) et permet une économie non-négligeable de 30 % (coût de traitement d’un mètre cube inférieur à 100 euros contre 200 euros pour un traitement en centre de stockage).

 

Une visite du chantier de dépollution de la friche urbaine de la Zac Pont Rouge a été organisée le 12 novembre dernier par aquitanis en présence des différents acteurs du projet.

 

Un premier résultat lié à ce chantier qui s'inscrit pleinement dans la démarche RSE d'aquitanis : en moins de 12 mois, la concentration moyenne des polluants (hydrocarbures) a été réduite de 80 % sur le secteur.

 

Depuis ces dernières années, la reconversion des friches urbaines et industrielles polluées constitue une véritable opportunité pour « reconstruire la ville sur la ville ». Dans un contexte de développement urbain durable, les collectivités tentent en effet de limiter l’extension des villes sur les espaces agricoles et naturels périphériques en favorisant les espaces déjà existants au cœur des métropoles.

 

Pour en savoir plus :

 

           

 

 

 

 


(mis à jour le 13 novembre 2014)

Partager

  • facebook
  • twitter
  • linkedin
  • googleplus
  •