Retour au portail aquitanis.fr

RSE Axe 1 Gouvernance et dialogue avec les parties prenantes

L'oeuvre Le Corbusier candidate Unesco

Aquitanis, propriétaire et gestionnaire de 4 habitations à la Cité Frugès à Pessac (une des réalisations sélectionnées), soutient la candidature de l’œuvre architecturale de Le Corbusier à l'inscription sur la Liste du patrimoine mondial.

La France s'est associée à 5 autres pays (l’Allemagne, l’Argentine, la Belgique, le Japon et la Suisse) afin de soumettre à l'UNESCO (et plus précisément à ICOMOS, organisation non gouvernementale en charge de l'évaluation du dossier) la candidature de l’œuvre architecturale de Le Corbusier à l'inscription sur la Liste du patrimoine mondial.

Pour représenter l’œuvre de cet architecte du Mouvement moderne, 19 réalisations* ont été sélectionnées. Parmi elles, la cité Frugès à Pessac.

Cet ensemble d'habitations a été commandé par l'industriel Henry Frugès à Le Corbusier, associé à son cousin Pierre Jeanneret, au milieu des années 1920. Il s'agissait pour l’architecte de mettre en pratique ses premières réflexions sur la « machine à habiter » afin de permettre à des ouvriers d'accéder à la propriété.

Comme l'expliquent les experts rédacteurs du dossier de candidature, la Cité Frugès contribue à la valeur universelle exceptionnelle de l'oeuvre de Le Corbusier par l’invention esthétique qu’elle applique au logement social, par les défis de standardisation et d’industrialisation qu’elle pose, par la démarche de recherche et d’innovation qui l’anime et, par la démonstration de la volonté de Le Corbusier d’affirmer une nouvelle doctrine pour un habitat du plus grand nombre.

 

Dans les années 1990, aquitanis a acheté et réhabilité 4 habitations permettant ainsi de maintenir la vocation sociale de cette cité.

 

La maison gratte-ciel

 

Détail d'escalier extérieur de la maison gratte-ciel

 

Intérieur de la maison gratte-ciel

 

La maison arcade

 

La maison quinconce

 

Détail éxtérieur de la maison quinconce

 

*Liste des éléments constitutifs du Bien :

Villa Jeanneret-Perret, La Chaux-de-Fonds ; Suisse (1912)

Maisons La Roche et Jeanneret, Paris ; France (1923)

Petite villa au bord du lac Léman, Corseaux ; Suisse (1923)

Cité Frugès, Pessac ; France (1924)

Maison Guiette, Anvers ; Belgique – région flamande (1926)

Maisons de la Weissenhof-Siedlung, Stuttgart ; Allemagne (1927)

Villa Savoye et loge du jardinier, Poissy ; France (1928)

Immeuble Clarté, Genève ; Suisse (1930)

Pavillon suisse à la Cité universitaire, Paris ; France (1930)

Immeuble locatif à la Porte Molitor, Boulogne-Billancourt ; France (1931)

Unité d’habitation, Marseille ; France (1945)

Manufacture à Saint-Dié, Saint-Dié-des-Vosges ; France (1946)

Maison du Docteur Curutchet, La Plata ; Argentine (1949)

Chapelle Notre-Dame-du-Haut, Ronchamp ; France (1950)

Maisons Jaoul, Neuilly-sur-Seine ; France (1951)

Cabanon de Le Corbusier, Roquebrune–Cap-Martin ; France (1951)

Couvent Sainte-Marie-de-la-Tourette, Eveux ; France (1953)

Musée National des Beaux-Arts de l’Occident, Tokyo ; Japon (1955)

Centre de recréation du corps et de l’esprit de Firminy-Vert, Firminy ; France (1953-1965)

Pour en savoir plus :

Site de la Fondation Le Corbusier :

http://www.fondationlecorbusier.fr/corbuweb/morpheus.aspx?sysId=66&sysLanguage=fr-fr&itemPos=1&sysParentId=66&clearQuery=1

Site de l’Association des sites Le Corbusier :

https://sites.google.com/a/sites-le-corbusier.org/association/

Vous pouvez vous aussi soutenir cette candidature en cliquant sur le lien suivant :

https://spreadsheets.google.com/viewform?formkey=dGdBUGlrX0lzVUpsQVhLbFRoNkxDU3c6MA

 


(mis à jour le 21 mars 2011)

Partager

  • facebook
  • twitter
  • linkedin
  • googleplus
  •