Retour au portail aquitanis.fr

RSE Axe 1 Gouvernance et dialogue avec les parties prenantes

Aquitanis partenaire d'Agora 2017

Dans le cadre de la biennale d'architecture, d'urbanisme et de design de Bordeaux (du 20 au 24 septembre au Hangar 14), aquitanis proposait deux conférences sur deux de ses projets.

CONFÉRENCE # 1
COMBO Bordeaux Brazza | Logements évolutifs + participatifs
Mercredi 20 septembre de 13h à 14h au Hangar 14 - Bordeaux

En présence de Bernard Blanc, Directeur général d’aquitanis et de Xavier Leibar de Leibar & Seigneurin architectes

Réinterroger l’habité : évolutif/participatif

Le logement s’est souvent prêter à des réflexions plus ou moins fructueuses au confluent sur les manières d’habiter et les manières de construire, aux croisements des préoccupations de la sociologie de l’habitat et de l’économie constructive. Yves Lion, par exemple, s’est attaché à proposer d’inverser l’opposition conventionnelle entre le centre du logement et la façade. En 1986, sur la ZAC des Hautes bruyères à Villejuif, il place en façade les pièces humides (salles de bains et cuisines) dans ce qui sera nommée : une « bande active ». La « bande active » dilate l’espace en permettant au séjour de s’élargir et à chacun des espaces de s’agrandir de l’autre. Le principe était de rassembler, organiser pour libérer. Le concept n’a pas forcément eu le succès qu’il méritait. On a depuis un peu tourné autour car la « bande active », renommée parfois « bande technique » hante toujours l’imaginaire de quelques architectes et peut-être de certains promoteurs.

 

Sur le site de Brazza, pour le premier bâtiment « pilotis » à réaliser, Xavier Leibar nous propose d’actualiser le concept lorsque nous poussons avec lui cette même recherche vers de nouveaux modes d’habiter à aquitanis.

Dans ce cas, le logement est organisé autour d’une « bande servante » qui regroupe l’ensemble des pièces d’eau. Les frontières avec les espaces de vie s’estompent et il se dessine possiblement une unité de 30 à 50 m2 selon les types ouvrant de réelles opportunités de configuration sur-mesure pour l’occupant. Economiquement on saisit bien tout l’attrait de cette approche.

Une deuxième manière d’habiter se développe sur ce programme lorsque l’on considère que la pièce à vivre la plus importante est la salle à manger (pouvons-nous encore être quatre à table ou six ou dix à table ?) et que la deuxième chambre doit être suffisamment généreuse pour permettre à un enfant, un adolescent voire un adulte d’y créer son propre espace de vie.

On le comprend bien, dans un logement à double orientation cette nouvelle spatialité ouvre le jeu à de nouvelles habitabilités de nos logements encore trop conventionnellement partitionnés.

CONFÉRENCE # 2
VIM Bordeaux + BEN Pessac | évolutif, participatif et frugal
Jeudi 21 septembre de 13h à 14h au Hangar 14 - Bordeaux

En présence de Bernard Blanc, Directeur général d’aquitanis et de Rafael Santamaria + Aline Rodrigues Lefort de Atelier Provisoire architectes

 

BEN (Pessac)

Comment co-produire un habitat frugal et économe qui offre des logements à la main de leurs habi-tants ?

Depuis une dizaine d’années, Aquitanis avec les architectes de l’Atelier Provisoire et l’industriel Egéris sont engagés dans une démarche d’expérimentation et d’innovation. Ensemble, ils cherchent à concilier les principaux enjeux de la fabrique du logement locatif social : qualité architecturale et urbaine, performances environnementales, maîtrise des coûts de construction et qualité d’usage. Dans cette perspective, ils ont développé leur propre système de construction modulaire et préfabriquée à ossature bois, sylvania.

  

BEN (Bengalines 2) marque un jalon dans ce processus de conception-production. Avec un schéma structurel ultra-simplifié et des logements livrés sous la forme de plateaux nus aux finitions brutes (béton et bois), BEN va à l’essentiel. Sa simplicité ouvre la possibilité de faire choisir et de faire évoluer la configuration des logements par leurs habitants grâce à un jeu de cloisons en bois repositionnables. Ce mode d’implication des habitants participe à rendre sa frugalité plus acceptable et même désirable.

Prix d’architecture agora 2017 Biennale de Bordeaux architecture - urbanisme – design

VIM (Bordeaux Bastide)

Comment développer sur un site contraint et avec ses futurs habitants un habitat essentiel, à leur me-sure ?

     

VIM est un projet qui s’est construit avec les impératifs de la nature dans ce quartier paisible de la rive droite de Bordeaux. Au départ, les caprices possibles d’un fleuve, la Garonne, et des risques d’inondations à prendre en compte tant que les digues ne sont pas encore renforcées. A l’arrivée, un habitat essentiel qui prend de la hauteur pour se faire protecteur, qui se pose sur des pilotis et propose à ses habitants une nouvelle manière de vivre. Un grand plateau à organiser et cloisonner selon le mode de vie de chacun, des espaces en plus à investir selon ses goûts, au dessus ou dessous selon les logements, un jardin extérieur à partager, des voisins avec qui partager…

Retrouvez les projets d’habitats d’aquitanis en logique de coopération

dans le livre Ensemble à l’ouvrage ou quand coopérer fait habiter

En librairie depuis le 7 septembre 2017 MUSÉO éditions // 19 euros

Au fil des projets d’habitat menés par aquitanis, le faire ensemble prend de l’épaisseur en intégrant de plus en plus en amont les habitants. Pour partager cela aquitanis co-édite un ouvrage avec les éditions MUSÉO, disponible en librairie en septembre qui retrace à travers 10 Lieux singuliers l’apprentissage collectif de la coopération de la part des équipes d’aquitanis et des parties prenantes de l’Office.

L’ouvrage se présente comme un carnet de voyage raconté de manière chorale. Près de 25 contributeurs rendent sensible et vivant le chemin parcouru et toujours inachevé qui révèle son lot de questions comme de découvertes communes et qui trace le contour d’une autre manière de concevoir l’habiter.

www.museo-editions.com


(mis à jour le 18 septembre 2017)

Partager

  • facebook
  • twitter
  • linkedin
  • googleplus
  •