Aquitanisphère, l'urbanité, notre bien commun.

Retour au portail aquitanis.fr

Locus Solus

S'investir ensemble

Habitat Participatif Locatif + ferme urbaine

Bordeaux Grand Parc

locus 1

46 logements locatifs + une ferme urbaine

Démarrage des travaux mai 2015

Livraison prévue en 2017

Maître d'ouvrage aquitanis

Maître d'œuvre Eo "toutes architectures"

Médiateur Christophe Beurois

Le Grand Parc est un quartier d’habitat social collectif des années 1950/1970 constitué de 4 000 logements* dont l’image est marquée par une architecture vieillissante constituée de barres et de tours. Pourtant, celui-ci est situé au cœur de la ville de Bordeaux, à 800 mètres du centre ville et dans le périmètre classé par l’Unesco. Il est fortement doté en équipements de proximité (Mairie de quartier, piscine, bibliothèque, centre social, salle des fêtes…), activités (rectorat, CPAM) et en commerces et services (agence postale, moyenne surface et commerces de proximité : pharmacie, presse, boulangerie…) et bénéficie de plus de 10 hectares d’espaces verts.

Au cœur même de ce grand ensemble des années 1950-1970, une large parcelle dédiée à la voiture peut accueillir une densification d’un type nouveau. Le projet en ce lieu est de concevoir et construire un ensemble locatif d’une quarantaine de logements avec les futurs locataires.

La séquence traditionnelle : programme/commande/conception/livraison/occupation est remise en jeu par un premier de dialogue maître d’ouvrage/maîtrise d’œuvre (Éo « toutes architectures ») pour s’accorder sur les enjeux du projet et définir la « stratégie » d’implication des futurs occupants. La deuxième rencontre instaure une relation de dialogue avec le groupe de ces derniers, nommés d’entrée de jeu : producteurs.

Car tous les acteurs du projet sont des producteurs chacun dans leur partie, leur expertise, leur compétence. Locus Solus fonde ainsi sa capacité à faire projet sur une logique de « coopérative de production » : chacun apporte sa force de travail.
 

Quelques règles ont été posées d’emblée :

• une structure simple, élémentaire et donc économique pour gagner des mètres carrés supplémentaires ;
• un bâtiment bio-climatique low-tech ;
• des dispositifs spatiaux favorisant la rencontre, les échanges, l’en-commun : coursives, pièce commune avec cuisine…
• un respect de l’intimité de chacun ;
• une « ferme urbaine » pour produire ensemble des légumes.

Dans ce projet d’habitat participatif, les futurs habitants jouent le rôle principal. Acteurs et co-constructeurs du projet, une fois ces derniers embarqués dans l’aventure, aquitanis a mis en place des moyens favorisants l’échange et la rencontre au sein du groupe constitué.

Entre juillet et décembre 2014, quinze séances de travail ont été organisées et animées par aquitanis pour favoriser la montée en compétence des locataires (connaissance du site, approche architecturale, enjeux du développement durable et notamment de la production agricole urbaine), leur participation active dans le projet et la convivialité. Chaque séquence rassemblait le groupe d’habitants, les architectes d’Eo « toutes architecture », Siegrid Péré-Lahaille et Antoine Carde, Estelle Durand, monteuse d’opération d’aquitanis et Aurélie De Domingo, responsable de secteur de l’agence aquitanis du Grand Parc.

Si Locus Solus est une opération de 40 logements, à ce jour 19 foyers participent au projet. Sur ces 19 engagés, 12 sont déjà locataires d’aquitanis au Grand Parc et se sont portés volontaires, suite à une campagne d’affichages dans les halls des immeubles, pour être parties prenantes de cette expérimentation. Les autres participants sont arrivés par d’autres réseaux de locataires. Au fur et à mesure de l’avancement, de nouveaux locataires frappent à la porte d’aquitanis pour y prendre part. Le mode d’intégration des nouveaux participants reste à déterminer et les gestionnaires réfléchissent à la façon la plus pertinente de traiter ces nouvelles demandes afin d’éviter de créer un déséquilibre dans le groupe constitué qui continue de trouver ses marques et de permettre une dynamique d’ensemble.

Le projet étant encore en phase de conception, la vie future de l’immeuble et sa gestion sont également en cours de réflexion. Les modalités de gestion ne seront définies que dans une phase ultérieure.

Dans ce projet d’habitat participatif locatif expérimental, la chaîne de production est bouleversée. En effet, le locataire et les gestionnaires du site sont présents dès le démarrage du projet et participent à sa conception. Avec les architectes, ils s’engagent dans un dialogue tripartite déterminant pour sa réussite. Enfin, les ateliers thématiques ont permis de mobiliser d’autres collaborateurs d’aquitanis qui n’interviennent habituellement pas à ce stade de conception.

Après un an de travail, aquitanis démarre un premier travail de relecture pour capitaliser sur son expérience tout en restant dans l’action et la mise en œuvre. Locus Solus est une expérimentation d’aquitanis et l’identification des freins repérés au fur et à mesure du déroulement du projet permettront de passer de l’expérimentation à l’innovation.

 

En savoir + :

Voir les films (épisode 1 et 2) sur Locus Solus, cliquez sur l'image ci-dessous :

 

Télécharger la plaquette collection esprit des lieux :

voir sur la carte

Partager

  • facebook
  • twitter
  • linkedin
  • googleplus
  •